lundi 15 juin 2009

Time Megève 2009; positiver...

Photo Claude Roig Grenoble

Lorsqu'on habite Lyon, malgré la petite distance qui nous sépare de ces merveilleux paysages, il est rare de venir rouler à ces altitudes, en tous les cas pour moi... Cette Time fut donc un réel prétexte pour passer un week end montagnard et sportif, porté par cet évènement vraiment bien ficelé, sur un parcours de rêve...
Normalement je suis un lève tôt, je préfère souvent partir de Lyon le matin d'une épreuve, jusqu'à 2 heures de route. Mais là, ce temps limite était dépassé de 20mn, et j'avais envie de visiter un peu, j'ai donc réservé un hôtel à Praz/Arly.

La semaine d'entrainement fut légère, simplement une petite montée de col en L4 mercredi (sans jambe comme je le disais dans le post précédent), une bonne séance de L5 jeudi et un petit déblocage samedi matin avant de partir.

Les 5 km entre Praz et megève furent bien utiles pour un petit échauffement, que je ne poussai pas plus loin car les premiers km de la cyclo, tout en plat ou descente, seraient là pour remplir ce rôle, et en plus je me trouvais déjà bien reculé dans le SAS de départ en arrivant à 7h50!!!

Départ, je remonte une longue file jusqu'à Flumet à près de 41km/h de moyenne, début du col des Aravis 19' après mon passage sous le portique...
Mon plan de vol était donc de gratter le plus possible de places après le départ, puis de monter les Aravis à 280w, La Croix Fry à 260w les saisies 1 à 240w et si possible les Saisies 2 à 230/240W aussi.
J'attaque donc les Aravis bien placé, la montée est assez facile, 286 w de AP, en 30', descente peu sinueuse et rapide.
Puis vient la croix Fry, que je m'avale en 52' à 267w de AP, je ne dirais pas facilement, mais toujours sans trop de douleur, avec en suivant une remontée sur les Aravis tout de même un peu moins aisée, qui m'amène en bas de la première montée des Saisies en 2h49 depuis le passage sous le portique. Le plan est pour l'instant tout à fait respecté.

La journée est très chaude, je note un 39° sur le thermomètre du SRM dans la montée des Saisies, la consommation de liquide est maximale, je me suis d'ailleurs arrété au sommet des Aravis 2 pour remplir les 2 gros bidons déjà vidés...
Bref, que du normal pour un mois de Juin!

La première moitié des Saisies est abordée finalement à 249w de AP, je suis encore pas mal malgré quelques titillements spastiques dans les mollets que je gère tant bien que mal, ce qui m'amène au bout de 20' de montée à remonter quelques coureurs en travers.
Bon, et puis c'est là que tout se gâte, sans crier gare les crampes se ruent sur les mollets, mes cuisses, devant, derrière, même les mains sont atteintes...Premier arrêt, il y en aura 4 ou 5 ensuite, plus ou moins longs, et je finirai en marchant tant bien que mal pour rejoindre la bifurcation avant les Saisies. Inutile de dire que je n'ai pu franchir le portique de contrôle des Saisies, donc que la course est terminée pour moi. N'épiloguons pas encore une fois sur ce problème, il ya plus grave! je suis rentré tranquilou en descendant sur Praz, content tout de même de ma balade.

Pour positiver:
- J'ai pu gérer la première partie de course sans jamais me mettre dans le rouge d'un point de vue cardiaque, resté au maximum vers 165 bpm alors que mon seuil est à 171.
- Les puissances atteintes dans les premiers cols sont intéressantes et constantes
- J'ai pu battre ma meilleure moyenne sur 2h avec 274W de NP
- Les paysages étaient sublimes et les gens très sympas: Lors de mes arrêts, j'ai pu apprécier la solidarité des compagnons du jour qui pour la plupart s'enquéraient de ma santé...

Et maintenant???
Tant que la médecine ne s'intéressera qu'aux "vraies" maladies et ne saura répondre au 21eme siècle à un problème qui touche des millions de personnes, certes de façon ponctuelle et peu grave, mais invalidant tout de même, je ne pourrai malheureusement continuer à bidouiller sur le bord des routes....Étant moi même partie prenante dans cette médecine, je vois bien que cela n'intéresse même pas les médecins du sport et pourtant, le marché est vaste et lucratif...

20 commentaires:

bugno a dit…

Devise Shadok: "Plus ça rate, plus on a de chances que ça marche" ? En espérant que ce trait d'humour t'encourage à persévérer afin de trouver un jour la solution. Ce qui est intriguant, c'est que cela concerne plusieurs muscles, et pas seulement ceux les plus sollicités par le pédalage, comme ceux des mains....

Obelix a dit…

:-)
Bonne remarque mon cher Watson, c'est pourquoi je recherche depuis longtemps une carence...mais la difficulté consiste à trouver le coupable!... J'ai écarté la possibilité d'une analyse sanguine pendant l'effort (!), et surtout il faut cibler avant de mesurer...
Pour l'instant je teste differents suppléments à des doses croissantes, c'est long...La piste la plus promèteuse semble etre le Potassium, mais je n'ai encore pas trouvé la bonne dose...

Sébastien Mametz a dit…

Salut Obé ! Nous avons certainement du nous croiser dans la montée des Saisies.

Courage ! Je comprends tes problèmes de crampes car toutes les personnes de groupe ont ainsi été atteintes de crampes dans ce même col (chose très rare pour certains...). La température très élevée n'a certainement pas arrangé tes soucis.

Pour ma part, j'ai baptisé le Powertap ce dimanche. C'est un outil magnifique pour gérer son effort !

Obelix a dit…

Salut Seb,
C'est vrai que la chaleur n'a rien arrangé! en tous les cas c'était splendide. Tu as pu analyser un peu tes données?

Isanco a dit…

Salut Obélix,
Tes débuts (plus de 3h quand même !) de course sont en progrès constants, donc félicitations ! Si tu as l'occasion de prendre une licence Ufolep l'année prochaine, il me parait certain que tu auras de bons résultats.
Pour les cyclos, il devient urgent que tu règles ce problème, j'imagine que cela doit commencer à être démoralisant... Néanmoins, j'ai l'impression que si elles furent plus violentes que d'habitude, les crampes sont apparues plus tard (# 4e heure) ? Ce qui est peut-être un signe de progrès. Bon courage en tout cas !

Alban a dit…

Salut Obélix,

Moi aussi de retour de la time et du 118 km, j'ai souffert aussi du chaud. J'ai géré l'effort avec le SRM et j'ai réussi à maintenir 270-280 w dans toutes les montées sauf la 2 ème partie des saisies. Passé Crest voland quand il a fallu remettre les watts j'ai senti des débuts de crampes sur le mollet gauche et dans le quadriceps droit. C'est la première fois en 4 ans de cyclo que ça m'arrive. Pourtant en gérant à ta manière, j’étais la plupart du temps 3-4 puls sous mon seuil.J'ai baissé à 250 watts et c'est passé limite mais la chaleur + fatigue passé Crest Voland m’a fait bien mal !! Alors je comprends que tu ai souffert aussi si tu étais déjà sensible des crampes.
A bientôt
Alban

Obelix a dit…

Salut Isanco!
merci pour tes remarques! Normalement l'an prochain je serai en Ufolep, mais je ne sais pas trop frotter en peloton, je risque d'etre dangereux pour les autres!
Effectivement, les crampes ont été plus violentes cette fois car elles m'ont vraiment obligé à bâcher alors qu'habituellement elles ne représentent d'un handicap. Mais elles sont encore apparues aux environs de la 3eme heure (1ere montée des saisies.)

Obelix a dit…

Alban! Bravo pour ta place! par curiosité et pour flatter mon ego, sachant que j'étais au bas des Saisies en 2h50' environ, tu étais au meme endroit en combien de temps?
(pour savoir environ en quel temps total j'aurais fini?)

Alban a dit…

Merci !!J’étais dans les 2 h 40 à l’attaque des saisies. On avait donc 10 min d’écart je pense. Soit une place dans les 80-90 à l’arrivée pour toi certainement. Vraiment pas mal pour 850 participants sur le 115 km ? non ?
Sinon petite question technique, j’ai changé de petits plateaux 2 jours avant la course en passant d’un 36 à 34 dents. Du coup lors de l’offset à température 20 °C, le chiffre est passée de 550 à 500. Je te confirmerai rapidement mais je pense que mon srm surestime de 10 w par rapport à l’ancien plateau maintenant. Quand penses tu ?
Merci

Obelix a dit…

Exactement la meme chose pour moi, j'ai mis le 34 à la place du 38, et l'offset est descendu de 100 unités, se situant actuellement vers 490/500 aussi. J'avais remarqué la meme chose dans l'autre sens, donc je pense que c'est normal, la masse est différente, ça peut etre une explication. En revanche je ne pense pas que cela soit un facteur d'erreur...

Alban a dit…

Apres analyse des courbes de la time et par rapport à ma reco il y a un mois de ça, il y a eu clairement un pb de puissance. Pour les mêmes temps de passage et les même distances, le SRM a affiché de 5 ( aravis) à 15 w ( saisie) de plus moyen par rapport à la reco. Je pense que l'élévation rapide de température et le non calibrage pendant la sortie à du fausser les valeur.Le changement de plateaux a du aussi fausser de 5 w je pense.
Il me semble que le powertap est moins sensible au delta important de température.Voili
Alban

Sébastien Mametz a dit…

J'ai effectivement commencé à analyser les données. Je n'ai pas pu encore effectuer de test pour déterminer ma FTP mais je l'évalue à 240Watts pour 61 kg. J'aurais ainsi monté les Arravis à IF=0.91, Croix Fry à IF=0.82 et les Saisies à seulement 0.72 (donc bien en dessous de tes intensités). Cela m'a laissé pas mal de forces pour remonter sur Megève. Pour info, je suis arrivé en 3h08 en bas des Saisies pour finir 341e sur le 115kms. (TSS de 300)

Obelix a dit…

@ Alban: Le SRM VI permet de calibrer en roulant dans une descente sans pédaler. C'est assez pratique pour ajuster pendant la sortie.

@ Seb: 3.93 W/kg, pas mal! En commençant à ce niveau avec le capteur, tu vas progresser rapidement!

Alban a dit…

J'ai pensé à une possibilité de calibrage en descente pour mon pcV. Passer en mode offset, enlever les pédales auto, faire tourner en sens inverse les manivelles en donnant une impulsion avec le pied et faire le zero ainsi. Tu penses que c'est jouable? je vais essayer en tout cas et comparer avec un offset en descendant du vélo pour voir!

Obelix a dit…

C'est ce que je fais avec mon PC6, sans avoir besoin de tourner les manivelles en arriere. ça doit etre possible sur le PC5 je pense.
sinon, la fonction offset auto du PC6 est une vraie daube, je l'ai signalé chez SRM, en plus plusieurs post sur "wattage" en font état.

Alban a dit…

Je viens de relire ton post du 15/02/2009 + commentaires associés où tu évoquais avec surprise une augmentation de puissance. Les calibrations en fonction des températures ayant été écartés, tu parles de ton changement de plateau sans penser que cela soit ça. Mais finalement je constate exactement les mêmes dérives depuis que j’ai changé mon 36 pour un 34. 10 à 15 w de plus pendant la Time alors que j’ai réalisé les mêmes temps de grimpée sur Aravis + croix fry .10 w ça aurait du me faire gagner 1 min au moins dans la croix fry entre le 5 mai et dimanche dernier. Mais là même chrono ! Dimanche matin j’avais laissé le calibrage du SRM de la veille où j’avais rouler par 25 °C, température s’approchant de cela je pense vers 10 h dans la croix fry.Donc je pense pas être deconnant concernant le offset. As-tu essayé de comparé un calcul théorique sur une montée que tu fais régulièrement et tes données SRM entre ton 38 et ton 34 de maintenant?

Obelix a dit…

C'est fort possible, mais je pense plutot que la démonte/remonte du pédalier doit aussi jouer, car les roulements ne sont pas serrés de la meme manière. Cela peut aussi etre une piste...

Anonyme a dit…

Bonjour,
je vous avais contacté il y a qq semaines pour vous questionner à propos du srm.
J'ai acheté un srm que j'ai reçu la semaine dernière, et j'ai une question à vous poser : Quelle est la meilleure solution pour avoir une valuer du zéro correcte avant chauque entrainement ? Je ne comprends pas le principe du calibrage auto (cela veut dire que l'on a jamais à calibrer soi même le srm avant de partir rouler ?? ça le fait tout seul quand on roule ??). Faut il plutot se mettre en mode de calibrage manuel et faire tourner les manivelles à l'envers avant chaque sortie ?
Pareil pour l'altitude ?
Ce n'est pas très bien expliqué sur le mode d'emploi...
Je vous remercie, votre blog est très intéressant, bonne continuation et bonne prépa hivernale !

François
http://francois-lamiraud.blogg.org

Obelix a dit…

Bonjour François,
Tout dépend si tu as un SRM neuf récent ou une occase. Sur les derniers sortis il faut tourner les manivelles vers l'avant pour faire le zero (pour éviter d'avoir des pics de cadence à 250 rpm, ce qui était fréquemment le cas avec les anciens pédaliers!), pour les autres avant ou arrière importe peu.
Ensuite, concernant le zero, j'ai désactivé la fonction auto car elle n'est à mon avis pas encore fiabilisée dans le software, elle se désactive toute seule en roulant.
Moi je fais mon zero juste avant de partir, quelquefois je le refais en roulant, dans une descente par exemple je déchausse et je controle le zero si je sens que la temperature à vraiment varié depuis le départ.
Voila, je n'ai pas plus d'info, bienvenue dans le monde passionnant du SRM!

Anonyme a dit…

Je te remercie pour ta réponse. J'ai un srm nouvelle génération av le PC VI.
Bon ride !

Francois